Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 46
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Kieran "Froggy" Howard

le Dim 17 Juin - 1:53
Kieran "Froggy" Howard




Kieran voit le jour le 4 mars 1976 à Vénissieux au sud de Lyon en France.
Sa mère, française, Delphine Mazoyer est une expert-comptable très efficace qui, malgré une paie relativement modeste, sert avec assiduité tous ses clients.
Son père, anglais, William Howard, diplomate, est un lointain neveu de la maison Howard dont sont issus les Ducs de Norfolk depuis déjà de nombreux siècles.
Ses parents se sont rencontrés à l'occasion de la signature du traité de Bruxelles de 1975 instaurant la Cour des Comptes Européenne. Sommet à l'issue duquel ils sont tombés profondément amoureux.
Ils ont deux enfant, Kieran et Tara (de 8 ans plus jeune que Kieran).

L'enfance de Kieran est très heureuse. Après son mariage avec William, Delphine Mazoyer-Howard gagne plus que bien sa vie et son mari, bien que n'étant qu'un lointain cousin du Duc de Norfolk bénéficie encore de richesses incommensurables.

Enfant, scolarisé en France dans la région Rhone-Alpes, Kieran est déjà bilingue et s'amuse grandement des différences entre les langues de Molière et de Shakespeare. Dès qu'il apprends un mot dans l'une des deux langues, il n'a de cesse de l'apprendre dans la seconde.
Déjà bilingue à son entrée au Collège il ne voit aucun intérêt à "apprendre" l'anglais et se tourne donc vers l'allemand, puis le russe. Faisant preuve de la même détermination, il devient plus ou moins trilingue entre 11 et 13 ans.
En parallèle il se passionne pour le sport et en particulier les sports d'équipe tels que le rugby ou le football. Il rejoint l'équipe de foot de son collège et de sa ville et joue quelques matchs.

A l'âge de 15 ans, il tombe profondément amoureux de Marion, une jeune fille de son lycée. Cette idyle va durer 13 mois, à l'issue desquels il va apprendre que sa dulcinée le trompe depuis un moment déjà...
C'est alors qu'il découvre une facette de sa personnalité jusqu'alors inconnue, ivre de fureur, il réduit son rival en "charpie". Traumatisé moralement et blessé physiquement, le prétendant laisse tomber Marion et disparaît totalement de la région après avoir demandé à changer d'établissement.
Vainqueur, Kieran ne reprends pas Marion qui a perdu toute sa considération, mais il se forge ainsi une immense réputation au sein de son lycée.

Ainsi entre 1991 et 1993 il prend plaisir à consolider cette réputation de brute invincible, enchainant les aventures avec les filles faciles et les "combats" avec les adversaires plus ou moins faciles.
Mais il lui en faut plus, aussi se rend t'il à intervalle régulier dans les quartiers les plus chauds de la cité rhodanienne, il en revient de plus en plus couvert de bleus, mais content...
Il obtient son baccalauréat en juin 1993 avec mention bien et entame la préparation d'une licence en langues étrangères.
Entre 1993 et 1995 il jongle tel un artiste confirmé entre ses études et les coups qu'il distribue à ceux qui osent lui faire front...
Jusqu'à ce que tout s'écroule.

Les rapports disciplinaires plombent sa moyenne qui même sans celà chute de plus en plus. En l'espace d'un semestre tout dégringole pour Kieran qui échoue lamentablement à ses examens et rate sa Licence en langues.
La famille de son père, décédé en 1992 d'une rupture d'anévrisme, croit en ses capacités et lui offre une autre chance outre-manche dans le Duché de Norfolk au sud de Londres.

Une fois arrivé à Londres en 1995, en toute bonne foi, il se donne à fond dans ses études, conscient que le pedigree de la famille des Ducs de Norfolk pourrait lui rapporter gros et peut-être enfin lancer sa carrière.
C'est ainsi que pendant quelques mois il se calme et se familiarise avec les us et les coutumes de la haute noblesse anglaise.
C'est paradoxalement cette haute noblesse qui provoquera ses démons...
Ses nobles cousins éloignés lui font ainsi découvrir le championnat de foot anglais... et son atmosphère. Joueur et grand amateur de foot, Kieran fait plus que les suivre, il les précède vite.
Il découvre de facto le milieu du hooliganisme et se découvre une fervente addiction pour ce mouvement qui semble lui correspondre totalement.

Tandis qu'il avance dans ses études linguistiques et géo-politiques, il se prend progressivement d'affection pour le club de Tottenham Hotspur FC au nord de Londres et rejoint la "Yids Army", un groupe de hooligans fier des origines juives du club londonnien. Il découvre ainsi un parfait exutoire pour ses pulsions.
Ainsi, à chaque fois qu'il fracasse des machoires, il pense naïvement accomplir une bonne action... Surtout contre les hooligans des clubs  rivaux londonniens de Chelsea et Arsenal, bien ancrés dans la mouvance antisémite.
Kieran n'a lui-même aucune origine juive, mais le fait d'être LE groupe hooligan se battant contre tous les groupes hooligans extrêmistes lui semble alors extraordinairement grisant.

Très vite, il cherche à devenir une légende et ne manque aucun match des "Spurs", ni aucune baston entre "hools". Il assiste même aux matchs de l'équipe nationale anglaise qu'il préfère largement à l'équipe de France,  mais contrairement aux autres fans des "Three Lions", il préfère les matchs à l'exterieur... Il se régale en effet à visiter chaque ville et à tenter d'apprendre quelques phrases. Ainsi, en sus de l'anglais, du français, de l'allemand et du russe, il aquiert sur le tas quelques notions d'italien, de polonais, de turc, d'espagnol et de hollandais au grès de ses divagations dans toute l'Europe.

En parallèle, relativement grand et athlétique il cogne vite et fort et se taille vite une grande renommée dans le milieu, mais il ne veut pas être juste "être renommé", il veut être le meilleur. Il prends des cours intensifs de Kickboxing puis il a l'idée en regardant un match de ce qui allait devenir le MMA (Mixed Martial Arts) quelques années après de coupler  le Kickboxing avec un autre sport de combat totalement différent, il choisit le Sambo russe en pleine explosion depuis l'effondrement du bloc soviétique. Fort de l'association puissance/maitrise des deux disciplines il devient vite invincible face à la majeure partie des autres hooligans qui se contentent de cogner sans calculer.
Il apprends également grâce au Sambo à désarmer un adversaire muni d'une arme à feu ou d'une arme blanche et à contre-attaquer l'adversaire avec ses propres armes. Il tente vaguement également d'apprendre à tirer à l'arme à feu mais il n'aime pas ça et n'insiste pas plus, préférant se concentrer sur les armes blanches, bien plus présentes lors des combats de rue.

Entre les cours de l'Université uppée du King's College de Londres, ses cours du soirs de "Free-Fight", le match puis la baston du samedi et le dimanche en famille au sein de l'aristocratie anglaise, son train de vie atypique le comble pleinement.
Mais tout se casse la gueule le 28 Décembre 1997, à l'issue du match entre Tottenham et Arsenal, lorsque Kieran et un groupe d'amis fonce sur un groupe de hooligans d'Arsenal. Plusieurs personnes de part et d'autre sont blessées très grièvement, dont un fan d'Arsenal laissé entre la vie et la mort.
Le lendemain, Kieran, alors encore en train de décuver, se fait ramasser manu-militari par la police londonienne.
Depuis peu les autorités britanniques tentent en effet d'endiguer le phénomène du hooliganisme et souhaitent faire un exemple.
Afin d'éviter la disgrâce, la famille Howard De Norfolk condamne "ce genre d'attitude" et répudie Kieran et sa mère, leur bloquant au passage toute source de revenus.
Le surlendemain, Kieran, fiché comme élément dangereux est interdit de séjour sur les Iles britanniques.
Le jour de l'an il est ainsi expulsé et renvoyé à Lyon.

Avec pour seule famille et seule source de revenus sa mère, Kieran se lance à la recherche de petits boulots afin de conserver un niveau de vie décent.
Parlant à la perfection l'anglais, le français, l'allemand et le russe, Kieran est immédiatement embauché comme guide touristique polyglotte par l'office de tourisme de Lyon.
Il semble ainsi se stabiliser... En réalité il renoue assez vite avec ses vieilles habitudes mais le hooliganisme en France est bien moins développé que chez son voisin d'outre-manche. Aussi, bien que membre des "Lugdunum's 93" un petit groupe d'ultras de l'Olympique Lyonnais il ne prends plus le même plaisir à part peut-être lors du derby contre l'AS Saint-Etienne.

Mais en juin 1998 lors de la Coupe du Monde en France, à Marseille, de violents heurts opposent ultras tunisiens, appuyés par de nombreux jeunes des quartiers "chauds" de Marseille, à un véritable bataillon de hooligans britanniques. Apprenant la nouvelle, Kieran se fait porter pâle et fait immédiatement route vers le sud et rejoint les rangs des britanniques ou il pense trouver d'anciens amis. Il n'est pas déçu.
Les affrontements durent près de trois jours et le nombre de blessés est conséquent, bien qu'aucun décès n'ait été déclaré.
Lorsqu'il remonte à Lyon à la fin des heurts il se sent bien, comme rechargé.

Avoir revu nombre de ses anciens amis et avoir combattu dans une véritable bataille rangée opposant plusieurs centaines de personnes pendant plusieurs jours, le tout dans un état d'ivresse qu'il n'avait plus atteint depuis son départ d'Angleterre, a fait remonter ses démons à la surface.
Moins de trois mois plus tard, en Septembre dans le nord de la France, à l'occasion d'un match de Champion's League, le RC Lens reçoit Arsenal les ennemis jurés de Tottenham. Bien que n'ayant aucune affinité particulière pour Lens, Kieran part "assister au match". En quête d'un nouveau défi ou prit d'un brusque moment de folie, il rejoint le cortège des fans d'Arsenal en route pour le stade et parvient à localiser un des groupes de hooligans les plus violents, ceux-là même contre qui il s'était battu avant d'être expulsé. Il ouvre alors sa veste exhibant fièrement un maillot de Tottenham et il se jette sur le chef "ennemi" qu'il allonge d'un puissant direct, pris par surprise les autres mettent un peu de temps à réagir ce qui lui laisse le temps d'allonger trois autres gars avant de tenter de s'enfuir, mais il est vite ratrappé, submergé et passé à tabac et ne doit la vie sauve qu'à l'intervention des CRS.

Après un séjour à l'hopital, loin d'avoir retenu la leçon, il ne souhaite qu'une chose, continuer. Soit, il est interdit de séjour en Angleterre, mais il choisit de traquer les hooligans d'Arsenal et de Chelsea à chacun de leurs déplacements en Europe, se sachant fiché il agit clandestinement au risque de passer au niveau supérieur et de commencer à se faire des contacts dans la pègre locale.
Mais cette période ne dure, heureusement pour lui,  que peu de temps... Il est ratrappé par son destin lorsque peu après le nouvel an du nouveau millénaire il perd sa mère d'une embolie pulmonaire. Cette dernière lui laisse Tara, sa soeur de 16 ans qu'il a toujours négligé et un paquet de dettes.

Il décide alors à contrecoeur de se ranger.
Désormais employé modèle, il fait le bonheur de l'office de tourisme de Lyon et il monte en grade et devient chef de service.
Il arrive néanmoins tant bien que mal à rembourser les dettes de sa mère, ce qui lui fait vouer une haîne de plus en plus féroce envers la riche famille des Howard de Norfolk qu'il tient pour responsable de cette déchéance, refusant de voir sa part de responsabilité.
Tara abandonne le cursus général et se dirige vers un BEP Compta. Bien qu'assez froides par moment, les relations entre le frère et la soeur deviennent de plus en plus cordiales au fil des années.
Mais tout n'est pas tout rose, il suffit que Kieran passe devant un stade ou entende une bande de personnes éméchées chanter à tue-tête dans la rue pour que son passé ressurgisse au galop et qu'il se tienne sur la défensive.
Mais il tient bon et se force à ne pas écouter le "démon" en lui, tout en sachant que plus il refoule cette colère, plus violente elle sera lorsqu'elle explosera.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum