Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 46
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur

[Background] Chronologie

le Dim 17 Juin - 3:09
LES TEMPS IMMEMORIAUX



Entre -50000 et -40000 avant le Cataclysme :
Apparition des espèces "originelles", les elfes, les nains, les trolls et les gobelins.

Vers - 6000 AC :
Au contact des elfes et des nains, les humains (une espèce primitive) évoluent jusqu'à maitriser l'agriculture, l'outillage puis l'écriture et le travail du métal.

Vers - 4000 AC :
Une nouvelle espèce apparait, les orcs plus grands, mieux organisés et tout aussi féroces que les gobelins.


LES TEMPS ANCIENS



-3964 =>  -3958 :
La Guerre Sombre.
Golgoroth Ier, puissant archimage et Grand Empereur de Symèrya conquiert de nombreux royaumes à la tête d'une puissante armée composée d'humains mais également d'orcs et de trolls aquis à sa cause par la magie.
Quelques royaumes se rallient aux Symèriens pour échapper à la mort mais les autres s'allient afin de résister. C'est ainsi que nait la "Belle Alliance" dirigée par le Haut Royaume elfe d'Aëtlançia et le Royaume humain d'Estellaë.
De bataille en bataille la situation tourne en faveur de la Belle Alliance. Pour les contrer Golgoroth envoie la majeure partie de ses forces attaquer la capitale d'Aëtlançia afin d'éliminer son ennemi le plus menaçant. Après une féroce résistance les elfes et les renforts envoyés par Estellaë sont anéantis. Mais dans le même temps, une puissante armée coallisée d'elfes, de nains et d'hommes menée par le jeune prince Dagoriel II du Royaume elfe de Taurgalen attaque Golgoroth par surprise dans sa capitale. Ce dernier use de toute sa magie faisant intervenir tous ses hommes, orcs, trolls disponibles ainsi que 5 féroces dragons menés par Kalrosius, le "père de tous les dragons", une bête immense pouvant d'après la légende "recouvrir une montagne de ses ailes".
Alors que les armées  et les dragons de Golgoroth sont sur le point de l'emporter, le prince Dagoriel II et une escouade de ses meilleurs paladins font une percée dans les lignes ennemies, arrivent jusqu'à Golgoroth et parviennent à le tuer.
Les armées de Golgoroth se débandent ou sont massacrées et 4 dragons sont abattus... Kalrosius parvenant à s'échapper après avoir carbonisé des milliers de combattants.
Le bilan de cette guerre est très lourd. Certains royaumes comme Symèrya et Aëtlançia sont rayés de la carte, d'autres sont très affaiblis comme Estellaë qui a perdu quasiment tous les hommes en âge de se battre, d'autres sortent au contraire renforcés comme le Royaume elfe de Taurgalen qui receuille les survivants d'Aëtlançia décuplant ainsi sa population et enfin d'autres Royaumes sont crées après cette guerre dont certains vont avoir une importance majeure par la suite, tels les Royaumes de Sarnor, Naëcus et Valdyria.

-3957 :
Couronnement du Haut Roi elfe Dagoriel II.

-3236 => -3233 :
Le Royaume de Sarnor qui dispose de la plus grande flotte du monde connu ouvre de nombreux comptoirs commerciaux et prends possession de terres et de villes portuaires tout le long des côtes ouest et sud du continent, le tout sans violence.

-3232 :
Sans signe avant-coureur, une alliance des Royaumes de Sarnor, de Naëcus, d'Arkkad et d'Yghmâr rasent les petits royaumes elfes pacifiques de Merynnië et Haëlfia.

-3231 => -3222 :
La Guerre Sarnorienne.
Désormais dernier royaume elfe du monde connu, le Haut-Royaume de Taurgalen déclare la guerre à Sarnor, Naëcus, Arkkad et Yghmâr en représaille, immités peu après par leurs alliés humains des royaumes de Meharand et de Valdyria. Le Grand Royaume Nain de Magnered et le Royaume d'Estellaë conservant leur neutralité.
Très vite, le Royaume du Meharand est submergé par les forces Sarnoriennes, Yghmarrimes et Naëcusiennes. Les renforts elfiques arrivent trop tard et doivent rebrousser chemin devant la capitale en flamme, l'immense armée poursuit sa route et attaque Taurgalen.
De nombreux soldats humains meurent en traversant l'immense forêt qui entoure Taurgalen et des dizaines de milliers tombent à nouveau au combat devant les portes d'or de Galengeth, néanmoins l'armée humaine parvient à passer les portes. Plutôt que de combattre, le haut roi Dagoriel II décide de faire évacuer la capitale afin de sauvegarder son peuple. Il déchaine sa magie du feu sur la forêt bordant la capitale, engloutissant dans les flammes les premières cohortes de l'armée ennemie. La conquête de Meharand et de Taurgalen est couteuse pour les Sarnoriens et leurs alliés, sur les 300 000 soldats envoyés, seuls 40 000 en réchappent.
Les rois d'Yghmâr et d'Arkkad, jugés faibles sont assassinés et leurs royaumes respectifs assimilés par ce qui devient l'Empire de Sarnor. Seul le Royaume de Naëcus, très puissant, conserve son indépendance à condition d'être loyal à l'empereur Erik V de Sarnor.
Tandis que les Galerrhims et les Meharrhims, désormais nomades, organisent un semblant de guerilla au sud, au nord le Royaume de Valdyria résiste toujours seul contre les Sarnoriens, les Naëcusiens et les Forodrrhims leurs ennemis de toujours qui se sont récemment alliés aux Sarnoriens pour grapiller les miettes du territoire de Valdyria.
Le statut quo dure plusieurs années, les chevaliers Valdyriens combattant âprement chaque mètre carré de leurs terres.
Après plusieurs tentatives échouées auprès du vieux Roi d'Estellaë Caïus VIII afin de le faire entrer en guerre contre Sarnor, Dagoriel II est sur le point d'abandonner, lorsqu'en -3225 le petit fils de Caïus, Alexius un fringuant jeune homme de 17 ans fait tuer son grand-père, son père et prends le pouvoir.
Il déclare immédiatement son alliance avec Valdyria et promets une guerre totale à Sarnor et à ses alliés s'ils ne déposent pas les armes. Il joint le geste à la parole et quelques semaines plus la terrible Ière Légion Prétorienne de 5000 hommes débarque sur les côtes Naëcusiennes.
Bien que cent fois plus nombreux, les Naëcusiens refusent le combat, tournent casaque et se déclarent neutres, rompant toute action militaire contre Valdyria.
La Légion Prétorienne du jeune roi Alexius IV, rejointe par une armée hétéroclite d'environ 7000 survivants Galerrhims et Meharrhims menés par Dagoriel II fait route vers le nord. Après 2 mois de marches forcées, la petite armée arrive à Valdyria assiégée et arrive à briser les lignes Sarnoriennes suite à quoi les chevaliers Valdyriens sortent se jeter dans la bataille.
Après toute une journée de combat le siège est levé et les Sarnoriens fuient.
Lors des 4 mois de répit qui vont suivre, le roi Dagoriel II va épouser la princesse humaine Mira de Meharand, tandis que le jeune roi Alexius IV épousera la princesse Ivanna de Valdyria. En outre ils seront rejoints par un allié inattendu, 3000 guerriers nains de Magnered, jusqu'à présent neutres.
Sentant le vent tourner et sachant que tous ses ennemis sont réunis à un même endroit, l'Empereur Erik V mobilise toutes ses forces pour raser Valdyria de la carte.
L'armée Forodo-Sarnorienne, forte d'un demi-million d'hommes mets à nouveau le siège devant Valdyria. Après un siège de deux ans, la situation ne se débloque toujours pas, les réserves de vivres étant encore abondantes.
Une petite troupe d'une vingtaine d'assassins Sarnoriens arrive à pénétrer dans le plus grand secret dans le château pour assassiner les chefs d'état en plein conseil de guerre. Les quelques gardes sont massacrés sans avoir pu réagir. Pour protéger la fuite jusqu'au corps de garde des rois de Magnered et Estellaë ainsi qu'à la reine Mira et au prince Galaad de Valdyria, le vieux roi Lancelot VI de Valdyria et Dagoriel II se jettent sur les assassins, bien qu'à 2 contre 21 ils se battent férocement et lorsque la garde arrive enfin elle trouve seulement 3 assassins encore en vie se tenant exténués au dessus des corps des 2 rois.
Loin de briser la détermination des assiégés, la mort des rois Lancelot VI et Dagoriel II ne fait qu'insuffler une rage nouvelle à toute la population de la ville qui se rue aux armurerie.
Le jeune Galaad, 15 ans, est couronné dans la foulée pour remplacer son père tandis que Dagoriel est remplacé provisoirement par son meilleur général et ami Glorfindel.
Le jour même, le jeune Galaad Ier, suivit d'Alexius IV, Glorïn VII de Magnered et Glorfindel ouvre les portes de la ville et se jette sur l'armée Sarnorienne, suivi par l'armée et toute la population de Valdyria.
Alors que la bataille fait rage, une nouvelle armée arrive sur le champ de bataille... Près de 50000 Naëcusiens se jettent dans la mélée et attaquent leurs anciens alliés, les Sarnoriens.
La défaite Sarnorienne est totale. Les Valdyriens et les Meharrhims rassemblent leurs chevaux restants et chargent les fuyards obéissant à l'ordre du roi Galaad "Que pas un n'en réchappe putain !!!".
Il ne faut que 3 mois aux Valdyriens et à leurs alliés pour rassembler leurs forces, armer une flotte et débarquer sur l'île de Sarnor.
Cette fois le siège est rapide, en seulement 3 semaines la capitale tombe et l'Empereur Erik est massacré par le général Glorfindel en personne.
Bilan de la Guerre : Le Royaume de Sarnor continue d'exister, mais il n'est désormais plus que l'ombre de ce qu'il était avant même sa première phase d'expansion, en outre les Sarnoriens n'ont désormais plus le droit d'avoir une armée régulière. Les royaumes d'Yghmâr, d'Arkkad, de Meharand et de Taurgalen ont beaucoup souffert mais récupèrent leurs terres. Les grands gagnants de ce conflit sont Valdyria qui a vu désormais son prestige augmenter pour avoir tenu seul contre tous et surtout le royaume de Naëcus qui a su changer de camp au bon moment et dont le territoire n'a jamais été attaqué.

-3221 :
Naissance du semi-elfe Dagoriel, 3ème du nom, fils du défunt haut roi Dagoriel II et de la reine Mira de Meharand.

-3219 :
Premier Haut Conseil.
Présidé par le général Glorfindel, ce conseil regroupe les rois de tous les pays afin d'éviter de nouveaux conflits. Les deux jeunes rois d'Estellaë et de Valdyria, Alexius et Galaad (20 et 18 ans) semblent extrêmement proche (à tel point que certains chroniqueurs parleront même d'homosexualité) et durant tout leur règne leurs royaumes prospèreront grandement.

-3172 :
Après près de 7 siècles d'inactivité une horde d'orcs quitte l'Ered Graer et massacre les populations de nombreux villages Naëcusiens et Meharrhims avant d'être annéantie par une troupe de cavalerie humano-elfique menée par Glorfindel.
Quelques mois plus tard une autre horde attaque des villages au nord avant d'être vaincue par les chevaliers Valdyriens.

- 3158 :
Depuis 14 ans les attaques d'orcs se multiplient, les rares prisonniers avouant des histoires incohérantes "d'hommes en noir", de promesses ou de chantage.
Rien n'est prit au sérieux jusqu'au jour ou le "jeune" prince Dagoriel est attaqué dans ses propres appartements par 5 étranges humains vétus de noirs, d'un teint ocre et aux yeux étrangement plissés. Lorsqu'alertés par les cris les gardes du corps arrivent ils trouvent les 5 assassins au sol en train de se vider de leur sang.

-3157 :
Malgré son jeune âge de 64 ans (la majorité chez les elfes étant fixée à 100 ans, il n'aurait que 13 ans de maturité à l'échelle humaine), le prince est couronné Dagoriel III, Haut Roi de Taurgalen sur la recommandation du général Glorfindel.
Il organise avec l'aide des rois d'Estellaë, Meharand, Naëcus et Valdyria une véritable chasse aux orcs et aux trolls et très vite les raids cessent.

-3154 => -3151 :
La Guerre de l'Inconnu.
Arrivées de la mer, 4 immenses armées débarquent simultanément. La 1ère Armée, forte de 250 000 hommes débarque sur l'île d'Estellaë. La 2ème Armée, forte de 400 000 hommes débarque sur la côte sud du royaume de Naëcus. La 3ème Armée, forte de 200 000 hommes débarque au nord du continent sur les terres du royaume de Forodùn. Et enfin la 4ème Armée, forte de 350 000 hommes  débarque sur les côtes Valdyriennes. Au total se sont ainsi 1,2 millions d'hommes, surgis d'on ne sais ou qui déferlent sur le continent.
Bien que peu nombreuse, l'armée Estellienne a été bien réformée par le roi Alexius IV. Mais les 25 000 légionnaires prétoriens, bien que surentrainés, ne font pas le poids face aux 250 000 hommes qui envahissent leur île. La résistance est acharnée et le vieux roi (95 ans) meurt lui-même le glaive à la main en défendant l'entrée de son palais.
A Valdyria, Galaad II le fils de Galaad Ier le téméraire, apprenant la mort du vieil ami de son père et la chute de son meilleur allié comprends que l'armée qui attaque ses terres provient probablement du même pays que celle qui a massacré les Estelliens. Il rassemble toute son armée et marche à la rencontre des mystérieux envahisseurs. A 160 000 contre 350 000 les Valdyriens remportent malgré tout la victoire mais le roi Galaad II, grièvement blessé au combat décède de ses blessures peu après.
Au nord les Forodrrhims peu nombreux sont balayés par les assaillants. Les forces restantes se retranchent dans la capitale mais celle-ci est sur le point de tomber. Les Forodrrhims remplissent tous les navires disponibles avec les femmes et les enfants puis les envoient au large, sacrifiant les hommes en âge de se battre pour tenir la ville n'ayant pas assez de navire pour évacuer tout le monde. Néanmoins, une flotte Valdyrienne croisant par là et ayant intercepté les premiers navires (pensant à une invasion) se précipite au port pour aider à l'évacuation malgré la haine entre les deux pays.
Au sud du continent enfin, l'armée Naëcusienne pourtant très puissante refuse le combat face aux 400 000 hommes mettant le pays à feu et à sang. Le roi Naëcusien Nicodèmus VI allant jusqu'à quitter sa précieuse capitale pour rejoindre le roi Sénélas III de Méharand et lui demander son aide, ainsi que celle des elfes de Taurgalen.
Après des semaines sans rencontrer de résistance les 400 000 hommes de la 2ème Armée se retrouvent d'un coup face à 200 000 légionnaires Naëcusiens, 55 000 Cavaliers Meharrhims et 10 000 elfes de Taurgalen. La bataille dure toute la journée, toute la nuit et la matinée suivante mais au final les envahisseurs sont défaits et se replient vers la côte... Ou ils sont rejoints par plusieurs divisions de la 1ère Armée qui a terminé la conquête d'Estellaë.
L'armée repart à l'attaque. Les assaillants sont encore plus de 200 000, alors qu'en face après la dernière bataille il ne reste plus que 54 000 Naëcusiens, 17 000 Meharrhims et 6 000 Galenrrhims, soit 77 000 combattants. Néanmoins, encore une fois les envahisseurs sont vaincus contre toute attente. Plutôt que d'attendre, les survivants de la bataille poursuivent les fuyards jusqu'à la côte et les forcent à abandonner leur tête de pont continentale.
Le Roi Dagoriel III autorise à nouveau les Sarnoriens à entretenir une armée s'ils leur viennent en aide. Une armée Sarnorienne de 15 000 hommes peu entrainés assemblée en vitesse débarque donc et rejoint les quelques 20 000 vétérans survivants des derniers combats. Cette armée se dirige à marche forcée vers le nord pour aider les Valdyriens. En chemin ils sont rejoints par 4 000 nains de Magnered, 22 000 Yghmârrhims et 7 000 Arkkadiens.
C'est donc une armée de 68 000 combattants qui brise aisément le siège de Valdyria par la 3ème Armée déjà en difficulté face à la résistance Valdyrienne.
S'ensuit un conseil extraordinaire lors duquel les dirigeants comprennent que cette attaque continentale venant par la mer à la fois au nord et au sud ne pouvait venir que d'un potenciel nouveau continent à l'est.
Sachant qu'une nouvelle attaque viendrait, la décision fut prise d'armer une grande flotte et de faire voile vers les terres inconnues à l'est pour trouver la capitale de ce nouvel ennemi.
A la tête d'une flotte de près de 2 000 navires transportant près de 90 000 soldats, Dagoriel III (Taurgalen), Nicodèmus VI (Naëcus), Sénélas III (Meharand), Gauvain IX (Valdyria), Glorïn VII (Magnered), Xerkssôs Ier (Yghmâr), Jon VII (Sarnor) et Olaf XII (Arkkad) font ainsi voile vers l'inconnu.
Après avoir contourné des milliers de kilomètres de falaises et de côtes montagneuses infranchissables à l'oeil nu, ils virent le relief s'abaisser... Aucun explorateur n'étant allé aussi loin tout le monde pensait que ces montagnes étaient infinies.
Lorsqu'ils purent accoster le peuple qu'ils rencontrèrent était pauvre et mal organisé, mais ils leur apprirent le nécessaire. Toute cette partie du continent était sous la domination d'une dynastie très puissante qui avait réunit un immense empire au cours des siècles précédants.
Sur un conseil de Glorfindel, plutôt que de se lancer tête baissée vers la capitale, la coallition décida d'envoyer des émissaires de paix à chaque province de cet empire afin de les encourager à la révolte contre l'empereur. Peu acceptèrent au début, mais dès qu'une acceptait et que l'Empire envoyait un contingent matter la rébellion, l'armée coallisée massacrait le contingent. Voyant celà de plus en plus de provinces se rebellèrent. L'Empereur comprit vite la supercherie et il mobilisa l'armée qu'il envoya "pacifier les terres". Les 90 000 coalisés, désormais plus que 70 000 à force de combats se mirent en ordre de bataille, bientôt rejoints par des contingents de toutes les provinces libérées, atteignant ainsi plus de 200 000 hommes.
Mais face à eux l'Armée Impériale se déploya, comptant près d'un million d'hommes. La magie elfique de Dagoriel, la férocité des nains, les talents de chevalerie des Valdyriens, la discipline des légions Naëcusiennes faillirent ne pas suffir. La victoire fut acquise de justesse après une bataille titanesque qui dura près de 3 jours.
A la fin de cette bataille, malgré la victoire, les coalisés savaient qu'ils n'avaient pas assez d'hommes pour attaquer la capitale impériale aussi certains parlaient déjà de retraite lorsqu'un messager vint de la capitale portant la tête de l'empereur. Ce dernier, rendu responsable des défaites successives avait été tué par ses propres conseillers.
Encore sur les conseils de Glorfindel, Dagoriel imposa aux vaincus de démanteler l'Empire, de restaurer les frontières régionnales et bien sur d'accorder l'amnistie à ceux qui s'étaient rebellés. La paix fut ainsi signée.
Bilan de la guerre : L'ouest du continent est meurtri mais victorieux et enfin uni. L'est du continent est enfin découvert... Vu l'efficacité de leur première offensive, les impériaux avaient probablement exploré l'ouest du continent depuis des années déjà en secret et préparaient l'opération depuis longtemps.
De nouvelles perspectives diplomatiques et commerciales s'ouvrent au monde...

-2923 :
Mariage du Prince de Forodùn Henrik VIII avec la Princesse Elsa de Valdyria. Après des siècles de haine mutuelle, les deux royaumes s'unifient sous le nom de Grand Empire Valdyrien.

-2413 :
Alors que le monde vit globalement dans la paix depuis plusieurs siècles, une vague de plusieurs centaines de milliers d'orcs, de trolls et de gobelins déferlent sur le Grand Empire Valdyrien et le Royaume de Naëcus.
En paix les unes avec les autres, les nations s'allient derrière la bannière de Dagoriel III et marchent contre l'immense horde. L'entité qui dirige cette horde se fait alors connaître, il s'agit ni plus ni moins de Kalrosius, l'immense dragon multi-millénnaire qui souhaite venger sa défunte compagne tuée lors de la Guerre Sombre par les elfes et les hommes.
Le dragon lance une demi-douzaine de ses rejetons dans la bataille mais ils sont bien trop jeunes et sont facilement mis à mort par les balistes Naëcusiennes, en revanche Kalrosius fait un carnage, calcinant plusieurs centaines de guerriers à chaque passage.
Maitrisant la magie elfique du feu héritée de son père, Dagoriel sait qu'il revient à lui d'affronter Kalrosius. C'est ainsi que le haut roi elfe affronte le père de tous les dragons, mais malgré toute sa magie, le combat tourne mal pour Dagoriel qui se retrouve gravement blessé, au sol, à la merci de la bête. Alors qu'il pense sa mort venue, surgit le fier Glorfindel qui affronte la bête gargantuesque avec sa seule épée. Dagoriel se relève tant bien que mal regardant le combat, il voit son général virevolter autour du monstre tailladant de son épée, trouvant les failles entre les écailles, le sang noir gicle en plusieurs endroits du corps de la bête et Dagoriel pense que Glorfindel va l'emporter... Mais la queue hérissée de piques de Kalrosius fends l'air et percute Glorfindel, ce dernier arrive dans un ultime réflexe à éviter les piques mais il est projeté au sol et le dragon referme sa patte immense sur l'elfe s'apprêtant à la mise à mort, mais la lame de Glorfindel brille une nouvelle fois et la patte du dragon tombe au sol. Dagoriel voit alors Glorfindel se relever une dernière fois avec bravoure, le dragon hurler de rage et de douleur, le torrent de feu jaillir et Glorfindel fondre entièrement avec son armure d'or.
Ramassant son épée, Dagoriel se précipite sur la bête qui ne le regarde pas trop occupée à lécher son moignon. Le roi elfe saute, hurle "Taurgalen" et fiche son épée dans le tendre du cou de la bête à un endroit ou Glorfindel avait déjà fait sauter les écailles.
Après quelques soubresauts Kalrosius est mort.

-2400 => -50 :
L'âge d'or du monde.
Deux millénaires de paix et de commerce entre toutes les nations de l'est comme de l'ouest. Quelques petits conflits localisés sont vite réprimés par la diplomatie grace au Haut Conseil.
Les nains sont toujours de plus en plus riches, les elfes connaissent une croissance démographique telles qu'ils n'avaient plus connu depuis les temps immémoriaux et les royaumes humains sont de plus en plus puissants, leur population se multipliant à un rythme effréné.

-49 :
Couronnement de Nicodèmus XIII, roi de Naëcus. Le jeune roi, 22 ans à peine, lance une série de réformes s'attirant l'adoration du peuple.

-47 :
Mariage de Nicodèmus XIII avec la princesse Giuliana d'Estellaë.

-46 :
Mort subite du roi Marcus III d'Estellaë dans son sommeil. En vertu de son mariage avec la princesse, Nicodèmus XIII de Naëcus revandique le trône d'Estellaë, tout comme Julius, le frère cadet de Marcus.
Julius est retrouvé mort dans un bordel quelques semaines plus tard.
Couronnement de Nicodèmus XIII qui rattache l'antique royaume d'Estellaë au royaume de Naëcus.

-44 :
Alliance militaitre inconditionnelle entre le Royaume de Naëcus et le Royaume de Sarnor.
Deux mois plus tard, alliance militaire entre les Royaumes d'Yghmâr, de Meharand et de Taurgalen.

-43 :
Alliance entre le Grand Royaume Nain de Magnered et le Grand Empire de Valdyria.
L'armée Valdyrienne, dirigée par le nouvel empereur Yvann Ier attaque le Royaume d'Arkkad et l'annexe en quelques semaines.

-42 :
Séance extraordinaire du Haut Conseil commanditée par Dagoriel III qui craint un conflit mondial. Les dirigeants de tous les pays présents continuent de s'affirmer mutuellement leur amitié... Tout en mobilisant leurs forces secrètement.

-28 :
Un conflit frontalier éclate entre les deux superpuissances de Naëcus et de Valdyria, pour quelques lopins de terres désertiques.
Après plusieurs mois de combat une trêve est signée.

-2 => 0 :
La Guerre absurde.
L'ouest du continent est désormais divisé en trois blocs. Au nord, l'Empereur Yvann Ier de Valdyria gouverne d'une main de fer appuyé par les nains de Magnered. Au centre les Royaumes d'Yghmâr et de Méharand s'allient aux elfes de Taurgalen. Et au sud Naëcusiens  et Sarnoriens se regroupent prêts pour la bataille tandis que les Estelliens alliés à la fois au Valdyriens, aux Naëcusiens et aux Galerrhims restent neutres.
La situation explose lorsque le roi Nicodèmus XIII revandique la totalité du désert se trouvant entre les royaumes Naëcusiens et Valdyriens. L'Empereur Yvann réponds par la force et envoie plusieurs armées face à Nicodèmus.
Pensant résoudre le conflit en annihilant un des belligérant et en s'alliant à l'autre Dagoriel attaque Naëcopolis, mais l'effet est inverse. Guidés par les nains toujours hostiles aux elfes, les Valdyriens profitent du l'absence d'armée pour lancer une double offensive contre Yghmâr et Taurgalen. Pensant oeuvrer pour la paix, Dagoriel se retrouve donc prit entre les armées Naëco-Sarnoriennes d'un côté et Valdyriennes de l'autre. Il ordonne immédiatement la retraite vers Taurgalen pour défendre ses terres.
De retour à Dol-Galen, Dagoriel fait face à une révolte de la part de certains de ces citoyens qui lui reprochent de pas être resté neutre comme les estelliens.
Lorsque l'armée Valdyrienne attaque les portes de Galengeth, la révolte devient une véritable rébellion armée et la capitale se retrouve en proie à la guerre civile, tandis que des mutins ouvrent les porte à l'armée Valdyrienne.

0 :
Le Cataclysme.
Alors que Dagoriel III rassemble ses forces loyalistes pour organiser la résistance à la fois contre les rebelles et les Valdyriens un elfe en armure dorée arrive... C'est Glorfindel, renvoyé sur Ambaruilë par la grace des dieux pour prévenir d'une catastrophe imminente venant de la mer.
Dagoriel envoit immédiatement des émissaires au chef des rebelles afin de sauver le plus d'elfes possibles, mais ces derniers ne le croivent pas. Il rassemble tout le monde qu'il peut et évacue la capitale se dirigeant vers les hauteurs.
Quelques heures plus tard une comète entre en collision avec la planète. Une première lame de fond de plusieurs centaines de mètres de hauteur submerge toutes les terres, suivie par plusieurs répliques entrainant un véritable raz de marée, accompagné d'une chute des températures et de pluies dilluviennes qui dureront près d'un siècle avant que le temps ne se rééquilibre.
Les elfes loyalistes, rejoints in-extremis par quelques autres elfes pardonnés par Dagoriel III, ont relativement bien survécus au cataclysme. Les nains, pour la plupart dans les hauteurs de Khâzadân ont également été épargnés.
Mais les humains ont été englouttis par millions. L'île d'Estellaë étant très montagneuse nombreux ont survécus, les Sarnoriens étant des insullaires et de grands marins, ils ont compris les signes de la lame de fond et on pris la mer à temps, quant aux Naëcusiens, toute une armée était embarquée sur une flotte pour envahir Yghmâr par la côte, cette armée à donc survécu, même si leurs familles ont disparues. En revanche le puissant Empire Valdyrien a été rayé de la carte à part quelques survivants.


LES TEMPS DE l'APRES



0 => 10 :
Les nains et les elfes, grandement épargnés, construisent des navires et les envoient sillonner les eaux pour cartographier le monde tel qu'il est devenu et trouver des survivants.

10 => 100 et plus
Nains et elfes viennent en aide aux petites communautés de survivants humains afin de les aider à se développer rapidement.

126 :
Premier Haut Conseil convoqué par le Haut Roi Dagoriel III.
Sont conviés tous les rois mais aussi les chefs de clans, les bourgmestres, chefs religieux recensés de tout le nouveau continent. Cette "assemblée" de près de 600 personnes" débat et procède à certaines élections, établit quelques traités et le monde semble redémarrer.

171 :
L'Archimage Ambrosius le Sage de Gladbenheïm, prophétise l'avènement d'un dieu unique, "l'omniscient" qui aurait déclenché le grand cataclysme pour punir les hommes de ne point avoir la foi en lui. Sa doctrine séduit énormément de monde qui se convertissent par milliers dans les années qui suivent.

244 :
Décès de l'Archimage Ambrosius à l'âge phénoménal de 176 ans. Son culte compte désormais déjà plusieurs dizaines de milliers d'adeptes.

306 :
Le Saint Empire de l'Omniscient tente d'attaquer le Royaume de Trestellas, mais l'armée peine à traverser les montagnes bordant le royaume. L'Empereur Archimestre de l'Ordre de l'Omniscient Constantinus Ier absout les Trestiens de leurs péchés et accepte l'alliance avec leur roi Betsouin Ier.

527 :
Conflit frontalier entre le Saint Empire de l'Omniscient et le Royaume de Méharand. L'Empereur Archimestre Darius II est sur le point de lancer une croisade sur Mirapolis, mais l'intervention du haut roi Dagoriel III freine ses ardeurs et une trêve est conclue.

824 :
Presque trois siècles que la paix règne malgré de nombreux différends... Mais cette paix est fragile et la moindre action peut influer sur l'échiquier mondial...
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum