Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 47
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur

[Ragnarök] Résumé 1ère partie

le Dim 15 Juil - 2:29
(Février-Mars 824)

Un hiver particulièrement rigoureux semble enfin toucher à sa fin et la saison des raids est donc imminente. Aussi lorsque Fenrir et Thorvald sont convoqués par le Jarl Egil Henriksson, ils pensent que c'est pour être mis au courant des raids à venir une fois la saison venue.
Au lieu de ça, le Jarl leur apprends l'existence d'un nouveau clan relativement important, tout juste établi sur un fjord à quelques dizaines de kilomètres au nord. Devant le danger que présente la venue d'un clan aussi proche de ses terres, le Jarl leur ordonne de passer à l'action, avant même la fin de l'hiver.
Le but du raid est simple, Fenrir, à la tête des quatres meilleurs guerriers du clan, parmi lesquels Thorvald, doit rejoindre le village du clan ennemi, s'y infiltrer et tuer son chef puis y semer la terreur.

Fenrir et Thorvald, sont donc accompagnés d'Olaf, un excellent chasseur, pisteur et très bon archer, de Sigurd, un très bon combattant à l'épée sachant se faire étonnamment discret et de Björn, un guerrier presque aussi fort et adroit que Fenrir.
Les cinq vikings partent à pieds, les mers étant toujours prises par la glace. Le trajet est très difficile, mais rien d'insurmontable pour ces hommes rompus aux conditions extrêmes.

Alors qu'ils sont environ à la moitié du chemin, ils repèrent grâce à Olaf un groupe d'une dizaine d'hommes se dirigeant vers le sud.
Bien que deux fois moins nombreux ils décident de les attaquer une fois ces derniers en plein sommeil. Le combat est rapide et si personne du groupe de Fenrir est blessé, en revanche, sur la dizaine d'hommes en face, seul un est encore en vie et il est très vite torturé et interrogé.
Il résiste vaillamment mais finit par parler. Ils sont les éclaireurs de l'armée qui avance droit vers le fjord d'où viennent Fenrir et Thorvald. Armée forte de plusieurs centaines d'hommes, alors que le village de Fenrir et Thorvald en compte moins d'une trentaine. Alors que Fenrir va le mettre à mort, le prisonnier se lance alors dans un discours mystique sur le Ragnarök à venir, annonçant la fin du monde tel qu'il est connu.
Après avoir fait tuer le prisonnier et cacher les corps, Fenrir ordonne à son groupe d'abandonner la mission et de repartir au village, la priorité étant de prévenir le Jarl de l'attaque à venir.

Après un chemin de retour encore plus difficile qu'à l'aller à cause d'un fort blizzard, le groupe finit par arriver au village.
Fenrir et Thorvald présentent la situation au Jarl qui prends immédiatement la menace au sérieux, appuyé en cela par le chaman Verdugn.
Sur la proposition de Fenrir, les décisions de demander des renforts aux clans alliés et de dresser une palissade autour du village sont prises.
Une semaine passe, puis deux, puis trois. Les villageois travaillent avec ferveur et une palissade s'érige fièrement tout autour du village. De plus, près de trois cents guerriers de plusieurs clans, menés par le puissant Jarl Harald Beriksson arrivent en renforts, alléchés à l'idée de peut-être rejoindre le Valhalla.

Alors que le rapport de force semble équilibré et que la situation semble s'améliorer, les troupes ennemies lancent finalement l'assaut au début de la quatrième semaine.
Les assaillants sont plus nombreux que prévu. Plus d'un millier, peut-être deux et ils semblent avoir assemblé de nombreux béliers. Mais la défense, menée par Fenrir, Thorvald, Egil et Harald tient vaillamment et un véritable tapis de cadavres se forme tout autour des palissades du village.
Alors que la bataille semble tourner en leur faveur, les défenseurs voient alors avec horreur cinq immenses géants, sortis tout droit de leurs pires cauchemars, charger et éventrer la palissade.

Fenrir rassemble un groupe d'une dizaine de guerriers et il quitte les remparts pour affronter le géant le plus proche. Se faufilant dans les ruelles entre les cahutes et les cabanes, le groupe parvient à prendre le géant par surprise et d'un puissant coup de sa hache de cérémonie à double tranchant, Fenrir lui sectionne les tendons le mettant ainsi au sol, où la créature est achevée sauvagement par le reste du groupe.
De son côté Thorvald dirige avec fermeté les tirs d'archers depuis son côté de la palissade. Mais conscient du danger il ordonne d'enflammer des flèches et il envoie une salve sur le géant le plus proche. Les tirs se révèlent si précis et efficaces que le géant s'embrase et s'écroule mortellement touché.
Le Jarl Harald, accompagné de ses meilleurs berserkers charge vaillamment le géant de tête, le plus puissant des cinq. Le combat est acharné et bien que mortellement blessé, enjambant les corps de ses berserkers, Harald parvient à asséner le coup de grâce au géant avant de lui-même succomber de ses blessures.
Fenrir et son petit groupe de combattant répètent la même tactique que pour leur premier géant et ça paye. Un deuxième géant est mit à terre par Fenrir et achevé par ses hommes, puis un troisième.
Pendant un bref instant l'espoir change de camp et dans tout le village on hurle le nom de "Fenrir Fléau-des-Géants". Mais très vite les défenseurs se rendent compte que pendant qu'ils s'occupaient des géants, les palissades étaient sans défense. Et désormais des vagues entières d'ennemis pénètrent dans le village, par les palissades avec des échelles ou par les portes abattues à coups de béliers.
Fenrir donne l'ordre de repli vers les snekkars. En se repliant ils tombent sur le dernier géant qui, bien que blessé, leur barre fièrement la route. Fenrir et les survivants de son groupe chargent le géant en même temps que ce dernier les charge. Mais le monstre s'écroule prématurément grâce à un tir particulièrement adroit de Thorvald, la flèche ayant traversé l'oeil avant d'atteindre le cerveau.
Les survivants, au nombre d'une cinquantaine, rejoignent ainsi le port où le Jarl Egil Henriksson les attend, puis ils prennent place dans les trois snekkars restants, les autres ayant déjà prit la mer ou ayant été sabordés.

Ils font halte dans un lieu sûr, un point de repli établit de longue date par le Jarl, une grotte au bord de la falaise à quelques kilomètres à l'ouest du village. Ils s'y regroupent, se reposent rapidement et se ravitaillent.
Dès le lendemain, ils reprennent la mer, regroupés sur deux snekkars. Direction plein ouest, les îles britanniques et tout particulièrement le nord de l'Ecosse, région que Fenrir connaît bien pour y avoir fait plusieurs raids.
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum