Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Messages : 46
Date d'inscription : 21/04/2014
Voir le profil de l'utilisateur

Jondum Raegarn

le Sam 16 Juin - 23:10
Première partie

Ambassade Hanari, Présidium, Citadelle
Octobre 2186.


"Espèce de méduse stupide !!!"

La voix du commandant John Shepard sembla résonner dans la pièce luxieusement agencée, faisant écho aux propos loufoques de Zymandis le diplomate hanari.
Ce dernier semblait intimement persuadé d'agir pour le bien de la galaxie, aidant l'effort de guerre des moissonneurs ces derniers ayant été selon lui les maîtres des "Porte-Flammes", les récolteurs étant d'anciens prothéens.
Le fait que sa modeste contribution à cet effort consiste à anéantir Kahjé, son monde d'origine et désormais également l'habitat de centaines de milliers de drells ne semblant pas déranger Zymandis outre mesure.
Aux côtés de John Shepard, le spectre galarien Jondum Bau ne put qu'abonder dans le sens de son collègue humain.

"Il semblerait que l'endoctrinement ait sérieusement affecté ses capacités cognitives.
- Votre scepticisme importe peu..."

Tandis que le hanari se lançait dans un discours enflammé sur sa cause, Jondum Bau, tous les sens en alerte et la main prête à sortir son M-3 Predator de service adressa un regard en biais à Shepard.
Le spectre humain, flamboyant dans son imposante armure N7, avança vers le hanari. Agité par un sombre pressentiment Jondum Bau chercha alors du regard l'agent du SSC qui leur avait ouvert la porte et qui se tenait en retrait... Il s'y trouvait toujours.
Néanmoins inquiet, le galarien n'eut pas le loisir d'apostropher l'agent du SSC derrière eux car la voix de Shepard, ferme et implacable retentissait.

"Nous ne pouvons vous laisser livrer votre planète aux moissonneurs, vous êtes en état d'arrestation."

Lentement, le hanari se retourna alors, semblant flotter à l'aide de ses tentacules et il répondit à Shepard d'une voix monocorde.

"Votre foi en votre victoire est inutile. Notre système de défense planétaire est largement automatisé et peut être réduit à néant à l'aide d'un simple virus... Que je viens juste de télécharger."

Bau réagit au plus vite, sa main maîtresse quittant la crosse de son M-3 pour aller pianoter sur son Omnitech afin d'ouvrir l'accès à une console, le téléchargement pouvait se bloquer facilement, une intervention directe sur une des console du bureau suffirait.
Alors qu'il venait à peine de commencer à utiliser son Omnitech il sentit une brusque poussée dans son dos et des mains commencer à lui enserrer la gorge pour l'étrangler. L'agent du SSC en faction... Un complice du hanari, endoctriné lui aussi, probablement.
De ses deux mains il tenta alors de se libérer, tout en sachant que l'agent humain du SSC était bien plus fort physiquement que lui. Alors que sa vision commençait à se brouiller, il vit Shepard se précipiter à son secours... Mais le temps était compté...

"Non, laissez-moi... La console..."

A contre-coeur, Shepard se dirigea vers la console ouverte par Bau et entreprit de bloquer le téléchargement.
De son côté le galarien luttait encore farouchement, bien que moins fort. Il sentit alors l'humain dans son dos essayer de s'emparer du M-3 que Bau avait à son côté... Si ce pantin s'emparait de son arme, une balle bien placée et Shepard, ainsi que des milliards de hanaris et des centaines de milliers de drells mourraient.
A cette pensée Bau fut prit d'une brusque montée d'adrénaline, il lutta férocement utilisant toutes ses compétences au combat singulier et plusieurs coups de feu retentirent... Et le spectre galarien, le M-3 dans la main se tenait au dessus du corps sans vie de l'humain. Il se tourna alors vers Zymandis qui flottait stupidement à quelques mètres de lui et tira à nouveau.
Il considéra quelques instants les deux cadavres, puis Shepard sur la console qui était en train de bloquer le téléchargement... C'est alors qu'il perçut une forte douleur au bas du torse, il baissa les yeux et vit son armure ruisseler de sang, il avait été touché lors de sa manoeuvre visant à désarmer l'agent du SSC endoctriné.
Il resta ainsi affalé contre le mur du bureau, interdit, regardant une tâche de sang vert s'étendre à ses pieds. Ses doigts, tremblants, se mirent à chercher un objet... Il entendit la voix de Shepard au loin.

"Bau...
-Vous l'avez stoppé ?
- On l'a fait, les hanaris sont sauvés.
- Merci Shepard... C'était un honneur."

Le corps de Jondum Bau s'affala alors sur le sol sous les yeux de Shepard. Le commandant vit un datapad allumé à côté du galarien. Il le ramassa et jeta un coup d'oeil, mais ça n'était qu'une simple image...
Une unique photographie haute résolution montrant Jondum Bau et un autre galarien lui ressemblant comme deux gouttes d'eau, les deux amphibiens, fusils à la main, se tenaient bras dessus bras dessous derrière le corps sans vie d'un monstrueux Varen couleur rouge sang.
Sous l'image, une simple ligne de texte : " Merci pour la leçon grand-frère. Raegarn."



----------------------------------------------------------

Seconde partie

Night Club l'Au-Delà - Station Oméga
Avril 2189.


Jondum Raegarn hochait frénétiquement sa tête au rythme des basses puissantes du niveau inférieur de l'Au-Delà. A voir le galarien se déhancher ainsi dans une tenue plus ou moins acceptable nul n'aurait put se douter de sa véritable identité ni de ce qu'il faisait ici.
Il se faisait appeler Callum et se prétendait un pirate et un escroc, venu s'établir à Oméga pour échapper à la justice concilienne suite au piratage de la banque de donnée de l'ambassade elcor, un exploit plus clinquant qu'utile vu le statut des elcors sur l'échiquier galactique.
Néanmoins ça avait suffit à dupper la plupart des gens et même à se faire offrir quelques coups à boire depuis son arrivée. Bien sur il avait été bien brieffé et il n'avait pas été assez idiot pour tenter de berner la grande Aria T'Loak, la "reine" d'Omega. Il s'en était d'ailleurs tenu soigneusement à l'écart et c'est pour çelà qu'il écumait ainsi les niveaux inférieurs de l'Au-Delà, les niveaux supérieurs et le carré VIP étant sous les yeux mêmes d'Aria.
Et pourtant son boulot aurait probablement été bien plus facile s'il avait eu accès à ces niveaux, sa cible s'y trouvant très régulièrement, au lieu de celà il devait attendre dans ce cloaque remplit de camés au sable rouge à écouter cette musique de dégénérés. Et encore, la musique il s'y faisait, au bout de trois semaines il en était même venu à l'apprécier, mais l'ambiance non... Etre à l'affût du moindre pick-pocket prêt à vous faire les poches, du moindre pochtron humain, butarien ou autre prêt à vous en coller une pour un regard ne lui revenant pas et les asaris... surtout les asaris. Voir ces beautés lui rappelant tant sa douce Mira se dandinant de manière grotesque sans le moindre respect pour leurs corps le révulsait plus que tout.

Il quitta la piste de danse pour rejoindre le bar afin de se servir un autre verre de cette immonde bière butarienne, verre qu'il ne but pas plus que les précédents se contentant d'en répandre discrètement le contenu au sol une fois de retour dans la cohue des "danseurs".
Il profita de son aller-retour au bar pour regarder aux alentours, cherchant des yeux son contact.
Ce dernier lui fit tout à coup un bref signe de tête. Suivant son regard, Raegarn vit sa cible, une turienne accompagnée de deux gardes du corps, un humain et un butarien. La turienne et ses deux acolytes s'arrêtèrent à leur tour au bar et descendirent un verre chacun. De son côté Raegarn tout en continuant de "danser" ne lâchait plus sa cible des yeux.
Une fois que la turienne eut finit son verre elle fit un signe à ses deux laquais et se mit en route, immédiatement imitée en çelà par le galarien.

...

Au gré des lumières rouges éparses éclairant la station, la turienne marchait d'un pas assuré, le butarien et l'humain sur ses talons. Raegarn suivait le petit groupe à bonne distance en prenant garde de ne pas se faire repérer... Ruelle après ruelle, la cible prenait le chemin prévu, tout se passait comme sur des roulettes.
Bientôt... Raegarn mit en route son Omnitech, et lorsque la cible passa devant le repère qu'il avait placé au préalable il entra le code de mise à feu.
Une minuscule explosion ridicule semblable au pétard d'un enfant se fit entendre à une dizaine de mètres devant la cible. La turienne s'arrêta d'un air suspicieux tandis que ces deux gardes du corps sortaient leurs armes.

"Allez voir ce que c'est.
- Oui m'dame."

Le butarien et l'humain avancèrent, armes en joue et s'approchèrent du lieu de "l'explosion", le butarien eut un petit rire nerveux et lança.

"C'est rien m'dame juste des gamins qui..."

Raegarn entra le deuxième code de mise à feu et une formidable explosion pulvérisa les deux gardes du corps. Tandis que la turienne les sens encore amoindris par l'écho de l'explosion tentait de se mettre à l'abri tout en arrosant de courtes rafales de M-4 Shuriken le fond de la ruelle, Raegarn, camouflage optique activé, arriva dans son dos et pointa son arme vers elle.

"Bougez pas, lachez votre arme et vous pourrez vivre."

La turienne laissa tomber son M-4 Shuriken qui n'avait de toute façon plus de munitions à ses pieds et leva les mains en l'air. Elle dit d'une voix glaciale.

"Un galarien... Que voulez-vous ?
- Je suppose que vous le savez mademoiselle Flavia Némérius... Vous êtes accusée d'enlèvement et de trafic d'enfants galariens et...
- Des oeufs. Que des putains d'oeufs !!!
- Des enfants galariens.
- Je vois... Vous êtes là pour me tuer alors.
- Non."

Surprise, la turienne se retourne alors partiellement.

"Si vous ne voulez pas ma mort que voulez-vous ?
- Ce que je souhaite personnellement c'est en effet votre mort, mais je suis un soldat, j'ai des ordres et je m'y tiens. Il me faut seulement votre datapad personnel ainsi que votre Omnitech, mes supérieurs savent que vous n'êtes pas à la tête de ce trafic.
- Vous aurez tout."

A ce moment là le galarien mit sa main libre sur son oreillette. Un message de ses supérieurs, de nouvelles directives. Il dit alors à voix haute.

"Oh... Intéressant.
- Quoi donc ?
- Mes ordres ont changé. Navré. Ou pas."

La cartouche thermique projeta sa munition à l'arrière du crane de la turienne, traversant celui-çi et faisant voler en éclats son visage.
Le temps que le corps sans vie de la turienne touche le sol, Raegarn avait déjà disparu.

Lorsque les miliciens d'Aria T'Loak alertés par le vacarme arrivèrent, ils trouvèrent le corps dépouillé de la turienne et conclurent à un vol ou à un règlement de compte... Rien de plus banal sur Oméga.
De son côté, Raegarn, une fois de retour à sa planque envoya immédiatement la totalité des données de l'Omnitech et du datapad de Flavia Némérius à l'antenne locale du GSI.
Ceci fait, il se servit alors un verre de ce succulent vin de Thessia qu'il adorait tant, le premier verre de la soirée qu'il bût réellement. Tandis qu'il en savourait le goût, bien meilleur que cette saloperie butarienne, il se prit alors à penser à son frère Jondum Bau. Ce frère de couvée, frère de sang ou jumeau même comme le diraient des humains, ce frère bien meilleur que lui qui avait bien mieux réussit jusqu'à devenir spectre, tandis que lui-même stagnait dans les bas-fonds de la hiérarchie du GSI.
Il se demanda alors si son frère avait déjà fait des choses telles qu'il avait faites ce soir... La réponse lui semblait évidente.
Oui, probablement. Et bien plus encore.

Quelques heures seulement après que le corps de Flavia Némérius eut heurté le sol, à l'autre bout de la Voie Lactée, les troupes d'assaut du GSI prirent d'assaut une station spatiale. Ils y découvrirent des milliers d'oeufs galariens en couveuse réservés à la vente.
L'affaire fit les gros titres dans toute la galaxie pendant l'espace de trois jours puis tomba dans l'oubli. Quant au nom de Jondum Raegarn, il ne fut jamais cité excepté dans les archives du GSI.




----------------------------------------------------------

Troisième partie

Début 2190.

Le mystérieux individu rentra dans son bureau. Après un bâillement qui lui sembla interminable il prit la décision de se boire un bon café, il loua d'ailleurs les humains pour cette invention.
Sa première action fut de consulter les différents sites extranet de presse galactique... Les gros titres tout du moins. Ensuite il ouvrit sa boite de messagerie et parmi les dizaines de messages, l'un d'entre eux attira son attention.


OBJET : Projet - Recrue potentielle



NOM : Sur'Kesh Ghis Eluus Iz'ikh Jondum Raegarn
DATE DE NAISSANCE (calendrier d'Hélios): 04/05/2165
AGE : 24 ans

UNITE : 4ème Bataillon, 1er Régiment, Groupement Spécial d'Intervention
GRADE : Sergent-Chef
FONCTION : Agent de Renseignement - Spécialiste en infiltration, piratage et reconnaissance - Travail seul ou en petite équipe.

PROCHES CONNUS :

Sa mère Jondum Niksa, morte paisiblement en 2188 âgée de 43 ans, conseillère principale de la Dalatracre Verwenn de Ghis.
Un frère "de couvée" dont il était très proche, Jondum Bau mort en service en 2186, agent du GSI pendant 3 ans puis Spectre pendant 1 an jusqu'à sa mort pendant la Guerre du Dernier Cycle.
Un "demi-frère de couvée" (né de la même mère mais d'une autre couvée, plusieurs années après), plus jeune, dont il est également assez proche, Jondum Aegarn né en 2172, actuellement ingénieur à la division inter-espèce de la firme d'armement humaine Hahne Kedar.
Une compagne asari pendant plusieurs mois, Mira T'Rese une jeune apprentie-chasseresse née en 2091. Relation désormais terminée.

BIOGRAPHIE :

Comme tout enfant galarien il est couvé, instruit et entraîné par les femelles de son clan dans ses jeunes années, il voit sa mère pondeuse de temps à autres mais cela reste extrêmement rare.
Néanmoins à plusieurs reprises il semble que sa mère fasse jouer de son influence avec la dalatrace Verwenn pour aider sa progéniture. C'est ainsi qu'élève légèrement en dessous de la moyenne, il arrive néanmoins à rejoindre la prestigieuse Université d'Excellence de Sur'Kesh.
Mais même malgré ça les résultats ne sont pas aussi bons qu'escomptés par sa mère. S'il arrive à avoir de peu une Licence en Génie Cyber-Technologique sans mention, il échoue en revanche lamentablement sa Maîtrise. Sa mère cesse de le pistonner préférant se concentrer sur des enfants plus "prometteurs".

Il rejoint de facto l'armée régulière galarienne à 17 ans. Une fois "sous les drapeaux", il se trouve comme un poisson dans l'eau. Il commence à se faire remarquer par son attitude extrêmement professionnelle, son respect de la hiérarchie militaire, son habileté au tir et sa faculté d'observation, extrêmement aiguisée, même pour un galarien.
C'est là qu'il rencontre son frère Bau, issu de la même couvée. Bien que peu enclins à l'amour familial comme tous leurs congénères, les deux amphibiens se rapprochent et se lient d'une amitié fraternelle digne des plus grands holos turiens ou humains qui leur vaudra de nombreuses plaisanteries tout du long de leurs classes et même après.

Néanmoins, les deux frères font des merveilles et survolent les autres aspirants. Bau finit major de promo et Raegarn bon deuxième.
Tandis que Bau est directement catapulté à l'Ecole Supérieure de Formation des Officiers, Raegarn, lui, est ainsi sélectionné pour un programme de coopération militaire galactique asaro-galarien dont le concept opérationnel est basé sur la tristement célèbre Compagnie Mercenaire Eclipse.
Ainsi envoyé en poste sur Thessia il découvre la puissance dévastatrice d'une frappe technologique secondée de pouvoirs biotiques. Au gré de sa formation, il se lie d'amitié avec une jeune asari de 92 ans nommée Mira T'Rese dont le but dans la vie semble être de devenir une Chasseresse d'Elite. Chose rare pour un galarien, leur relation évolue très vite au delà de la simple amitié.
Pendant près de deux ans ils vivent ainsi leur amourette au jour le jour, mais du jour au lendemain l'asari semble prendre conscience de la longévité extrêmement courte de son partenaire et elle met un terme à leur relation.

Brisé sur le coup, Raegarn demande à quitter Thessia, il se retrouve ainsi à nouveau sur Sur'Kesh. De retour sur sa planète il ne fait que jongler entre les entraînements de l'armée régulière et des interventions en tant que consultant visant à informer sur les capacités des forces "techno-biotiques". Il arrive ainsi en bon galarien à traiter sa déception et à passer à autre chose.
En cela il est énormément aidé par son frère qui lui rends visite régulièrement et l'encourage à postuler au GSI, chose qu'il finit par faire.
Lorsqu'en 2184 Bau est promu Spectre, il se sert de son statut pour faire remonter le dossier de Raegarn au Haut Commandement du GSI, moins d'une semaine plus tard Raegarn passe les tests de sélection qu'il réussit haut la main. Début 2185, Raegarn rejoint le 4ème Bataillon, 1er Régiment d'Infiltration du Groupement Spécial d'Intervention.

Fin 2185, il fait partie d'une équipe réduite du GSI qui s'infiltre dans un complexe krogan sur Tuchanka. Il se contente pour cette mission de faire une reconnaissance visant à repérer et neutraliser les systèmes de sécurité pour que le groupe d'intervention puisse entrer dans la base. Il n'apprend que plusieurs mois après que le but de la mission était de récupérer des femelles kroganes fertiles.
Et c'est quelques jours après avoir apprit cela que Raegarn, alors justement en poste au centre de recherche du GSI, voit passer la navette de l'Alliance du Commandant Shepard, suivie quelques minutes plus tard par plusieurs navettes de Cerberus. L'assaut de Cerberus sur le Centre de Recherche & Développement principal du GSI est inattendu et brutal. Raegarn connaît se jour là son véritable baptême du feu contre les troupes de Cerberus.

Peu après le retrait des troupes de Cerberus, Sur'Kesh est à son tour envahie par les moissonneurs. Ignorant que Bau vient de mourir en service pour sauver Kahjé, Raegarn participe activement à la défense de la planète, ne frappant les troupes des moissonneurs que par des actions de type Guérilla.
Lorsqu'il finit par apprendre le sacrifice héroïque de son frère pour la planète d'origine des hanaris son ardeur au combat redouble. Il est repéré pour sa ténacité par le Major Kirrahe qui le sélectionne pour l'assaut sur Londres.

Lors de la Bataille de Londres en 2186 qui met fin à la Guerre du Dernier Cycle, la navette de Raegarn, touchée par des tirs s'écrase au nord de Londres dans une banlieue autrefois densément peuplée. Le petit groupe de survivants au crash combat les vagues de zombis mais, fixée, ne peut rejoindre la "Force Marteau" et participer à l'assaut final...
Raegarn et les quelques survivants l'accompagnant survivent ainsi à la terrible Bataille de Londres... Sans y avoir vraiment participé...

Après la fin de la Guerre du Dernier Cycle, Raegarn a tout d'abord été affecté à la sécurité de la Citadelle durant sa reconstruction.
Depuis que la Citadelle et les relais cosmodésiques, à défaut d'avoir retrouvé leur lustre d'antan, sont à nouveau fonctionnels, le galarien a rejoint le GSI qu'il sert encore fidèlement aujourd'hui.

FAITS D'ARME MAJEURS :

- 2185 : Sabotage d'une usine sur Illium produisant une drogue visant à augmenter encore plus les capacités cognitives des galariens au détriment de leur espérance de vie
- 2185 : Reconnaissance puis infiltration dans un complexe Krogan anti-génophage
- 2186 : Défense du Centre R&D de Sur'Kesh contre les troupes de Cerberus
- 2186 : Bataille de Londres
- 2188 : Trois reconnaissances consécutives sur Tuchanka pour surveiller l'expansion Krogane
- 2189: Assassinat de Flavia Némérius
- 2190: Libération d'otages sur Titanos IV

BILAN PSYCHOLOGIQUE :

Tout comme son frère Bau, Raegarn semble avoir un grand sens du devoir et du sacrifice.
La perte de son frère dont il était très proche, (chose suffisamment rare chez les galariens pour être soulignée) l'a profondément marqué et çelà même si en règle générale les galariens semblent traiter leurs émotions de manière bien plus rapides que les humais ou d'autres races.
La perte de l'asari qu'il aimait énormément et de son frère qu'il idéalisait l'ont ainsi mit à l'épreuve mais au lieu de le détruire ces deux événements ont été contrés par un professionnalisme frôlant le fanatisme et n'ont fait que le renforcer.
Néanmoins, la tendance de Raegarn à s'attacher et à éprouver des sentiments habituellement étrangers aux galariens semble récurrente.

Raegarn peut ainsi sembler froid, distant et antipathique, en réalité il respecte toutes les race conciliennes, vouant même une certaine admiration vis-à-vis des turiens et des humains.
Il reste également très attaché aux asaris dont il connaît les coutumes et les langages sur le bout des doigts, mais il s'en méfie également depuis la "trahison" que lui a infligée Mira.
Il n'a aucune animosité particulière envers telle ou telle race, même si son passé et son espèce lui font naturellement se méfier des krogans.

En outre, même s'il a déjà commandé de petites unités par le passé, il n'est pas vraiment un meneur, se contentant plus d'un rôle de second, voire encore mieux, d'électron libre. Très intelligent et attentif à toutes choses il est en effet plus efficace dans un rôle d'éclaireur plutôt qu'à la tête d'une escouade.
Socialement Raegarn est ainsi très effacé, une habitude qu'il a choyée au sein du GSI. Si cela peut effectivement lui servir pour se fondre aisément dans la masse, en revanche cela l'handicape fortement dans d'autres circonstances ou plus de charisme et de prestance pourraient être utiles. Envers ses coéquipiers il risque même de paraître froid et distant.
En conclusion Jondum Raegarn est un bloc de glace prêt à tout pour remplir sa mission, mais cela ne le rends pas insensible pour autant et il serait fier de donner sa vie pour sa cause et son équipe si nécessaire.




--------------------------------------------------------------

Equipement standard



Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum